Il est possible de voyager dans les dimensions étrangères à partir d'un ordinateur portable. Grâce au réseau Internet, le Web se déploie jusque dans notre poche, jusque dans nos voitures et jusque dans la rue. L'espace-temps se transforme à un point tel que les époques s'entrecroisent.

À partir de cet état d'esprit, et grâce au contexte d'échange à Incident.res, j'ai abordé le thème des  «Géographies Variables» en consacrant un chapitre au projet récemment initié dans le cadre de ma maîtrise qui s'intitule : Iconologia Web



Le projet Webographia présente
l'étude de l'icône de la Géographie en prenant comme point de
départ certaines icônes dans l'Iconologia de Cesare Ripa, notamment celle de 1645 (RIPA, Cesare, Iconologia) et celle de 1644 (BEAUDOIN, Jean, Iconologia).

À un moment où le Web devient une forme de repère, je prends en compte les transmodulations physiques et temporelles. Pendant mon séjour à Briant, j'ai tenté d'imaginer les perspectives d'un monde où la Terre serait entièrement couverte par le réseau Internet. Le contexte de résidence à Briant m'a aussi permis d'expérimenter une chose bien particulière : la déconnexion au réseau Internet. Le projet Webographia émerge donc de cet environnement rural et isolé du rythme "branché".

Les pages de Webographia parcourent l'idée d'un réseau recouvrant la Terre.

Le contenu et la forme de ce site pourront se transformer dans l'espace et au fil du temps. Je suis ouverte aux idées et aux commentaires concernant cette étude.


Recommandation de lecture : GRATALOUP, Christian, L'invention des continents, Larousse, 2009.




Projet réalisé par Jeanne Landry-Belleau dans le cadre du programme Géographies variables,
Échange Québec-France avec Incident.res & La Chambre Blanche
,
La Goutte, Briant, Bourgogne, France, Terre, 2010.